Chanteur/euse Soprano

Sylvia Greenberg

Biographie

D'origine israélienne, Sylvia Greenberg étudie le chant et le violoncelle. Elle fait ses débuts sur scène en tant que chanteuse avec l'Orchestre Philharmonique d'Israel sous la direction de Zubin Mehta. Elle est d'abord en troupe à ll'Opéra de Zurich où elle aborde les rôles coloratures (Zerbinetta dans Ariadne auf Naxos et La Reine de la Nuit dans Die Zauberflöte). Elle se fait une spécialité de La Reine de la Nuit et enflamme Glyndebourne, Hambourg, Munich, Stuttgart, Cologne, Francfort, Vienne et Paris avec ce rôle.

En 1980, elle quitte Zurich pour intégrer la troupe du Deutsche Oper Berlin. Elle y enrichit son répertoire des rôles de Blondchen (Die Entführung aus dem Serail), Oscar (Un ballo in maschera) et Sophie (Der Rosenkavalier). En 1982, elle débute au Festival de Salzbourg ou elle revient en 1984 pour y chanter en première mondiale Un re in ascolto de Luciano Berio. Elle est depuis invitée régulière de l'illustre festival.

Elle se produit par ailleurs au Festival de Bayreuth, à Nice, Aix-en-Provence et à la Scala de Milan où elle triomphe en Reine de la Nuit, en Lucia di Lammermoor et dans la création mondiale de Doctor Faustus de Giacomo Manzoni.

Dans les années 1990, Syvia Greenberg suscite l'enthousiasme du public et de la presse avec Konstanze (Die Entführung aus dem Serail) qu'elle interprète à Bonn, Toulouse, Ludwigsburg, Würzburg et au Staatsoper de Vienne. Sa voix évolue et elle aborde désormais des rôles lyriques: Pamina dans Die Zauberflöte (à Stuttgart, Amsterdam, Francfort, Zurich et Helsinki), Donna Elivra et – depuis ses débuts dans le rôle à Munich en 2001 – Donna Anna (Don Giovanni). Elle ajoute également Micaëla (Carmen) à son répertoire.

Sylvia Greenberg s'est également construit une solide réputation internationale au concert depuis ses débuts à Chicago dans La Création de Haydn sous la direction de Sir Georg Solti et sa première apparition à New York dans Carmina Burana sous la baguette de Zubin Mehta.

Elle a par ailleurs chanté la 8è Symphonie de Mahler avec l'Orchestre Philharmonique de Vienne et Lorin Maazel. Elle a en outre collaboré avec Abbado, Bertini, Chailly, Flor, Frühbeck de Burgos, Harnoncourt, Lopez-Cobos, Muti, Nagano, Norrington, Rilling, Sawallisch, Soustrot, Tilson Thomas et Varviso. Elle est régulièrement invitée par de grands orchestres européens et américains. Son vaste répertoire s'étend des Passions de Bach aux symphonies de Mahler, du Gloria de Vivaldi à celui de Poulenc et du Stabat Mater de Dvořák à celui de Szymanowski.

La volumineuse discographie de Sylvia Greenberg comprend entre autres Die Entführung aus dem Serail de Mozart, L'anima del filosofo et Die Schöpfung de Haydn, Paride ed Elena de Gluck, des enregistrements de musique sacrée de Poulenc et de Bizet ainsi que Carmina Burana d'Orff et Un re in ascolto de Berio. Parmi ses enregistrement récemment parus, la Symphonie no. 8 de Haydn (soprano 1) avec Kent Nagano, la 9è symphonie de Beethoven avec Herbert Blomstedt et la cantate de Bach Crudel tiranno amor redécouverte récemment. Sylvia Greenberg fait autorité dans le domaine de l'interprétation du lied et elle est une pédagogue réputée avec des professorats à Munich et à Vienne.

Janvier 2019

Liens

Site internet de Sylvia Greenberg

Contact

Franz Hainzl

Téléphone
+43 (0)1 586 4536

Franz Hainzl