Chanteur/euse Mezzo-soprano

Marie-Claude Chappuis

News

Festival du Lied dans un cadre bucolique

Marie-Claude Chappuis ne manque ni d’idée, ni d’énergie, ni d’esprit d’initiative! Le Festival du Lied qu’elle a créé en 2001 dans sa ville natale, Fribourg, aura bien lieu cet été dans une formule „covido-compatible“ inspirée du cinéma américain des années 60: le drive-in! De magnifiques artistes, en provenance de toutes les régions de Suisse, se produiront ainsi du 25 au 31 juillet 2020 sur les hauteurs de Fribourg, dans un cadre champêtre de toute beauté. C’est à elle que reviendra l’honneur de conclure le festival le 31 juillet, entourée de Luca Pianca (luth), Duilio Galfetti (mandoline et violon), Christel Sautaux (accordéon), Christophe Sturzenegger (cor et cor des Alpes) et Simon Ruffieux (baryton).

Nous partageons l’enthousiasme de Forumopera qui a attribué à Marie-Claude Chappuis „La palme de la débrouillardise“ pour cette opération originale!

Lien

La Belle Hélène à St Gall

Dans la foulée de son triomphe en Dido à l’occasion de la triomphale reprise de la triomphale mise en scène de Dido&Aeneas par Sasha Watz au Staatsoper Berlin, Marie-Claude Chappuis célèbre à son tour le 200è anniversaire de la naissance de Jacques Offenbach avec une prise de rôle: le rôle-titre de La Belle Hélène!

Direction musicale: Nicolas André, mise en scène: Ansgar Weigner.

Première le 7 décembre 2019

Toutes les dates de représentation

06.11.2019

Dido and Aeneas à Madrid

Il y a quelques mois, elle faisait ses débuts à la Scala de Milan (Fierrabras de Schubert) et se produisait au Theater an der Wien (Guillaume Tell de Rossini). Elle est désormais Dido au Teatro Real à Madrid dans une nouvelle production de Dido and Aeneas de Purcell mise en scène par Sasha Waltz. Christopher Moulds assure la direction musicale à la tête de l’Akademie für Alte Musik Berlin. Première le 31 mars 2019.

Toutes les dates de représentation

07.03.2019

Marie-Claude Chappuis au Musikverein de Vienne

„Quelle voix! C’est un véritable corps sonore qui se déploie, chaud et doux, et en même temps toujours souple, ravissant et élégant. Difficile d’imaginer une voix plus envoûtante!“. C’est en ces termes enthousiastes que le magazine musical de la radio allemande SWR („SWR2 Cluster“) décrivait récemment Marie-Claude Chappuis, qui retrouvera prochainement, sur la prestigieuse scène du Musikverein de Vienne, un des ensembles qui lui sont particulièrement chers: le Concentus Musicus. Nikolaus Harnoncourt faisait en effet régulièrement et fidèlement appel aux services de notre mezzo-soprano suisse. Un autre de ses très fidèles partenaires de longue date, au concert et à l’opéra, n’est autre que le grand René Jacobs (avec qui elle a récemment enregistré le Requiem de Mozart, sous le label Harmonia Mundi. On pourrait également citer Giovanni Antonini, Ivor Bolton, Riccardo Chailly, Emmanuelle Haïm, Sir Roger Norrington, Christophe Rousset parmi les chefs d’orchestre avec lesquels elle a eu la joie de collaborer.

Alors qu’elle faisait dernièrement ses débuts à la Scala de Milan (Fierrabras) et se produisait au Theater an der Wien (Guillaume Tell), la voici donc de retour à Vienne, avec le Concentus Musicus et son directeur musical Stefan Gottfried, dans un programme consacré à Johann-Sebastian Bach. Concerts les 8 et 9 décembre 2018 (et au Brucknerhaus à Linz le 10 décembre).

05.12.2018

Guillaume Tell au Theater an der Wien

Marie-Claude Chappuis cloturait sa dernière saison en fêtant ses débuts à la Scala de Milan dans une belle production du chef-d’oeuvre de Franz Schubert, présenté pour la première fois à Milan: Fierrabras (direction musicale: Daniel Harding, mise en scène: Peter Stein). La nouvelle saison débute pour la grande mezzo-soprano suisse par une nouvelle production au Theater an der Wien: Guillaume Tell de Rossini (Hedwige). Première le 13 octobre 2018.

Toutes les dates de représentation

26.09.2018

Débuts à la Scala de Milan

"Difficile d’imaginer une voix plus envoûtante!" s’était exclamée une chroniqueuse de la radio allemande SWR en commentant le premier disque solo de Marie-Claude Chappuis, „Sous l’empire d’amour“, paru en 2017 (sous le label Deutsche Harmonia Mundi). Depuis, c’est sur l’enregistrement du Requiem de Mozart dans la version de René Jacobs (Harmonia Mundi) que la mezzo-soprano suisse s’est à nouveau distinguée, nous rappelant qu’elle est "une interprète majeure dans ce répertoire. Avec une voix ample, généreuse et chatoyante“ (baroquiades.com, 22.02.18).

C’est dans une oeuvre rare du répertoire, Fierrabras de Franz Schubert, que Marie-Claude Chappuis fera ses débuts à la Scala de Milan, sous la direction de Daniel Harding et dans une mise en scène de Peter Stein. C’est aussi la première fois que cette oeuvre sera présentée à la Scala.

Première le 5 juin 2018.

Toutes les dates de représentation

18.04.2018

Bienvenue!

„Quelle voix! C’est un véritable corps sonore qui se déploie, chaud et doux, et en même temps toujours souple, ravissant et élégant. Difficile d’imaginer une voix plus envoûtante!“. C’est en ces termes enthousiastes que le magazine musical de la radio allemande SWR („SWR2 Cluster“) décrivait récemment Marie-Claude Chappuis. Portée par une dévotion inconditionnelle et enthousiaste pour la musique, la mezzo-soprano fribourgeoise (Suisse) est une artiste intègre et singulière qui compte sur la scène internationale. Nous sommes très heureux de l’accueillir dans notre agence!

Après avoir débuté en troupe à l’Opéra d’Innsbruck sous la direction de Brigitte Fassbaender, Marie-Claude Chappuis a transporté ses partitions aux quatre coins du monde, de Genève à Tokyo en passant par Paris, Berlin, Vienne, Salzbourg, Shanghaï, Séoul, Hongkong. Elle s’est produite sous la direction de chefs d’orchestre tels que Giovanni Antonini, Ivor Bolton, Riccardo Chailly, Emmanuelle Haïm, Nikolaus Harnoncourt, René Jacobs, Ingo Metzmacher, Riccardo Muti, Roger Norrington, Christophe Rousset, pour n’en citer que quelques-uns.

Artiste à l’insatiable curiosité, artiste „caméléon“, Marie-Claude Chappuis compte plus de 30 rôles à son répertoire d’opéra, parmi lesquels Ottavia (L’incoronazione di Poppea), Idamante (Idomeneo), Sesto (La Clemenza di Tito), Charlotte (Werther), Marguerite (La Damnation de Faust), Der Komponist (Ariadne auf Naxos). Elle n’en néglige pas pour autant le concert et le récital, qui tiennent dans son agenda une place égale à celle de l’opéra.

Marie-Claude Chappuis, dont la discographie est déjà significative (comprenant notamment un enregistrement de La Clemenza di Tito avec René Jacobs, nommé aux Grammy Awards), vient de publier avec, à ses côtés, le formidable luthiste Luca Pianca, son premier CD solo (sous le label Deutsche Harmonia Mundi), une compilation d'airs de cour, pure musique interprétée avec beaucoup de grâce et de poésie.

07.09.2017