Chanteur/euse Soprano

Elsa Dreisig

News

Printemps à l’Opéra de Paris

Après y avoir fait en 2017 ses débuts avec le rôle de Pamina (La flûte enchantée), Elsa Dreisig est de retour à l’Opéra de Paris. Elle y incarne Lauretta dans la production de Gianni Schicchi de Puccini mise en scène par Laurent Pelly. Maxime Pascal assure la direction musicale. En première partie de soirée, L’heure espagnole de Ravel. Reprise de la production le 17 mai 2018. Toutes les dates de représentation.

Gretel à Berlin

Après y avoir brillé en Pamina (La flûte enchantée), Eurydice (Orphée et Eurydice) et Gretchen (Scènes de Faust), Elsa Dreisig aborde dans son port d'attache, le Staatsoper Berlin (de retour Unter den Linden), le rôle de Gretel dans une nouvelle production de Hänsel und Gretel. Mise en scène: Achim Freyer, direction musicale: Sebastian Weigle. Première le 8 décembre 2017. Toutes les dates de représentation.

Réouverture du Staatsoper Berlin Unter den Linden

Après avoir enthousiasmé le public et la critique dans la nouvelle production de Carmen au Festival d’Aix-en-Provence en faisant de Micaëla une femme volontaire et moderne („Elsa Dreisig caresse par la rondeur de son timbre et charme par la noblesse de son style“ - La Croix, Emmanuelle Giuliani), Elsa Dreisig conclut l’été avec un spectaculaire remplacement au pied levé (une sensation de plus!) dans La Création de Haydn sous la direction de Sir Simon Rattle à l’occasion de l’ouverture de saison du Philharmonique de Berlin. Le programme est repris dans la foulée au Festival de Salbourg, au Festival de Lucerne et à la Philharmonie de Paris.

Après des années de fermeture pour travaux, le Staatsoper Unter den Linden va enfin réouvrir ses portes! Pour fêter cet événement historique, Daniel Barenboim sera à la baguette, Jürgen Flimm assurera la mise en scène et Elsa Dreisig sera Gretchen dans Scènes de Faust de Schumann. Première le 3 octobre 2017. Toutes les dates de représentation.

Débuts au Festival d'Aix-en-Provence

Il y a 2 ans, Elsa Dreisig était encore étudiante au Conservatoire de Paris (CNSM). Depuis, elle s’est distinguée dans les plus grands concours internationaux, elle a récolté prix et récompenses et elle s’est trouvée une place de choix au Staatsoper de Berlin pour y construire son répertoire. La saison 2016/17 aura été marquée par ses débuts sur 3 scènes lyriques parmi les plus prestigieuses: l’Opéra de Paris (Pamina), l’Opéra de Zurich (Musetta) et, prochainement, le Festival d’Aix-en-Provence (Micaëla dans Carmen). Nous ne doutons pas que tout cela, fruit de son talent et de son travail, n’est que le début d’une belle et longue carrière!

Première de Carmen à Aix: 4 juillet 2017

Toutes les dates de représentation

Débuts à l’Opéra de Paris

Alors qu’elle vient de se voir décerner un nouveau prix (on ne les compte plus!), celui de „Jeune artiste de l’année“ par le jury des International Classical Music Awards (ICMA), Elsa Dreisig s’apprête à faire ses débuts à l’Opéra national de Paris avec son rôle de prédilection, Pamina (La flûte enchantée). Attention, Elsa Dreisig assurera 4 représentations seulement les 9, 16, 20 et 23 février 2017. Un événement à ne pas rater!

Lien vers l’air de Pamina chanté par Elsa Dreisig.

Premier Prix à Operalia!

Elsa Dreisig vient de remporter le Premier Prix féminin au prestigieux concours "Operalia", achevant ainsi de la plus belle manière un exceptionnel cycle de prix et de récompenses dans la foulée de son diplôme au CNSM de Paris en 2015: Second Prix au Concours Reine Sonja à Oslo, Premier Prix féminin ainsi que Prix du public au concours "Neue Stimmen" de la fondation Bertelsmann à Gütersloh, "Prix du jeune soliste 2015 des radios francophones publiques“, "Révélation Artiste Lyrique" aux Victoires de la Musique Classique 2016. Une nouvelle étoile brille au firmament de l’art lyrique!

Elsa Dreisig sera de retour en France cet été, d’abord au Festival Berlioz dans deux somptueux programmes puis en tournée avec l’Orchestre français des jeunes et David Zinman dans la symphonie n°4 de Mahler. La saison prochaine la conduira notamment au Staatsoper de Berlin, à l’Opéra de Paris, à l’Opéra de Zürich et au Festival d’Aix-en-Provence.

26.07.2016

Des prix, des prises de rôle et des concerts d’été

La saison d’Elsa Dreisig fut bien remplie, c’est le moins qu’on puisse dire.

Premier Prix féminin et Prix du public au prestigieux concours „Neue Stimmen“, Prix du jeune soliste 2015 des radios francophones publiques, „révélation artiste lyrique" aux Victoires de la musique classique 2016, Elsa Dreisig ne s’est également pas faite attendre au Staatsoper Berlin:  deux prises de rôle remarquées, Pamina et Eurydice, furent le point culminant de sa première saison berlinoise. S’y ajoutent, entre autres, de beaux concerts et Daniel Barenboim au piano pour l’accompagner dans „La jeune fille et la mort“ de Schubert. Sans oublier, pour fêter ses débuts scéniques en France, son irrésistible Rosina dans Il barbiere di Siviglia avec le Centre lyrique d’Auvergne puis en tournée.

Elsa Dreisig sera de retour en France cet été, d’abord au Festival Berlioz dans deux somptueux programmes puis en tournée avec l’Orchestre français des jeunes et David Zinman dans la symphonie n°4 de Mahler.

Toutes les dates de représentation

05.07.2016

Révélation!

Elsa Dreisig est la "Révélation Artiste Lyrique" aux Victoires de la Musique Classique 2016 (lien). Récompense méritée pour une artiste dont la détermination et la fougue n'ont d'égal que l'intégrité et le talent.

En l'espace de quelques mois, Elsa Dreisig a remporté le Second Prix au Concours Reine Sonja à Oslo puis le Premier Prix féminin ainsi que le Prix du public au concours "Neue Stimmen" de la fondation Bertelsmann à Gütersloh. Elle a par ailleurs reçu le "Prix du jeune soliste 2015 des radios francophones publiques". Cette nouvelle récompense fait briller un peu plus notre nouvelle étoile au firmament de l’art lyrique.

Merci à tous ceux qui l'ont soutenue et vivement la suite!

25.02.16

Votez aux Victoires de la Musique Classique!

Depuis qu’elle est sortie du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en juin 2015 avec un Premier Prix (et une mention spéciale du jury), Elsa Dreisig a remporté le Second Prix au Concours Reine Sonja à Oslo puis le Premier Prix féminin ainsi que le Prix du public au prestigieux concours "Neue Stimmen". Elle s’est également vu attribuer le "Prix du jeune soliste 2015 des radios francophones publiques“.

La voici désormais nommée dans la catégories „Révélation artiste lyrique“ aux „Victoires de la Musique Classique 2016“!

Le grand public est invité à prendre part à l’élection de la „Révélation artiste lyrique“. Vous pouvez donc voter en cliquant sur le lien suivant:

Lien vers le site „Votez pour les révélations des Victoires de la Musique Classique 2016".

01.02.2016

Lien vers les vidéos d'Elsa Dreisig aux "Victoires de la Musique Classique 2016".

Un prix sur les ondes

Quelques semaines après avoir remporté le prestigieux concours "Neue Stimmen", Elsa Dreisig vient de se voir attribuer le "Prix du jeune soliste 2015 des radios francophones publiques". Plus d'infos

En juin 2015, Elsa Dreisig était l'invitée de Gaëlle Le Gallic dans son excellente émission "Génération jeunes interprètes" sur France Musique. En duo avec le pianiste Jeff Cohen, la jeune soprano française propose à cette occasion un spelendide programme de lieder et mélodies, dont de rares et magnifiques lieder de Friedrich Holländer et Norbert Glanzberg. Les mélodies de Kurt Weill sont quant à elles plus connues. Une emission indispensable pour découvrir mieux la polyvalence et la richesse de la palette d'expressions d'Elsa Dreisig. Lien vers l'emission

26.11.15

Premier Prix au Concours "Neue Stimmen"

Elsa Dreisig vient de remporter le Premier Prix féminin au prestigieux concours "Neue Stimmen" de la fondation Bertelsmann à Gütersloh et s’affirme comme une nouvelle étoile au firmament de l’art lyrique. La soprano franco-danoise s’était déjà fait remarquer cet été lors du Concours Queen Sonja à Oslo en y remportant le Second Prix. A peine posées ses valises à Berlin pour y intégrer l’Opéra Studio du Staatsoper de Berlin, celle qui déclare qu’elle était capable de chanter à peu près par coeur l'intégrale de La flûte enchantée à l'âge de 5 ans, s'est vue d’emblée confier le rôle de Pamina. Il était d'abord prévu qu’elle aborde Papagena mais son talent exceptionnel n’est pas passé inaperçu dans la maison de Daniel Barenboim. Toutes nos félicitations à Elsa pour ce succès mérité et toï toï toï pour la passionnante saison qui l’attend!

24.10.2015